Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
À découvrir
Balades
Bons plans
Événements
Idées séjours
Mélusine
Recettes

Les Espèces Exotiques Envahissantes végétales

431 vues
Jussie Espéce Exotique Envahissante
La Jussie ou quand un phénomène destructeur se cache sous la beauté éclatante d'une fleur ! Hélas d'autres plantes sont, elles aussi, toxiques et envahissent le Marais Poitevin.
Partager surShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

Les EEE ou nouveaux envahisseurs vous paraîtront plein de charme

Les Espèces Exotiques Envahissantes végétales sont souvent des plantes d’ornement qui ont été introduites, pour certaines, il y a déjà des années. Ces plantes se sont développées et installées ou sont en cours de développement.

En voici un petit aperçu


Les espèces aquatiques

  • Quelques amphiphytes (ou plantes semi-aquatiques) telle que la Jussie. Cette très jolie plante certes, au feuillage brillant et à la fleur d’un jaune éclatant remonte tranquillement du fond de nos canaux au printemps jusqu’à l’envahissement total dès l’été. Il existe deux espèces de jussie présentes dans le marais.
  • La Myriophylle du Brésil qui envahit le fond des canaux du marais va jusqu’à percer la surface et dépasser de près de 40 cm au dessus de l’eau.
  • L’Azolla, une fougère aquatique, qui recouvre la surface de l’eau de certains fossés jusqu’à eutrophisation totale ; rien ne vit sous l’azolla….
  • D’autres espèces se partagent également le territoire comme l’Elodée de Nuttall, ou bien l’Elodée du Canada et l’Egeria…

Les plantes terrestres

Nous connaissons tous l’herbe de Pampa qui orne encore de nombreux jardins. Hélas, ses fruits plumeux sont dispersés par le vent mais souvent sur de très grandes distances.

La Renouée est une plante moins connue, parce qu’ elle est mal identifiée. Ainsi, la terrible Renouée du Japon Renouée Asiatique est très présente. Elle est un vrai fléau car on ne peut s’en débarrasser.
De nombreuses autres variétés envahissent déjà nos jardins ou bien sont en cours d’installation.

L’usage de ces végétaux est donc très réglementé aujourd’hui, avec des interdictions de :

  1. vente,
  2. traitement,
  3. broyage pour les végétaux,
  4. d’achat ou de transport.

 

Des conséquences économiques très importantes

Ces plantes coûtent aujourd’hui très cher aux collectivités qui financent la lutte contre leur prolifération. Sur le territoire du Marais Poitevin, l’IIBSN (Institut Interdépartementale du bassin de la Sèvre Niortaise et de ses affluents) fait office de référent au niveau national par ses expérimentations dans la lutte contre la Jussie.

MORALITE : Quand on vous dit de vous méfier des belles plantes ça n’est pas sans raison ! Si la Jussie n’est pas « une petite fleur dans une peau de vache », elle est bien une vacherie déguisée en fleur !!!

Favoris enregistrés0