Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
À découvrir
Artisanat
Balades
Bons plans
Événements
Idées séjours
Mélusine
Recettes

L'un des principaux villages touristiques du Marais Poitevin

Visitez Coulon pour tout savoir sur le Marais Poitevin. Si vous zoomez suffisamment sur la puce de la carte Google, vous pourrez positionner le personnage sur la visite en 360° de la Maison du Marais Poitevin, c'est un petit bonus de Mélusine !

Maison du Marais

Bienvenue à Coulon, l’un des principaux villages touristiques du Marais Poitevin. Ici vous trouverez de nombreuses activités, visite du musée, promenades en barque, restaurants, boutiques… pour passer une excellente journée. A proximité du parking, des tables de pique-nique ombragées sont mises à disposition.

Arrivé à Coulon vous pouvez vous stationner au parking de l’Autremont. Appelé ainsi, car autrefois cet endroit se situait de l’autre côté de la Sèvre. Et les gens le nommait « l’autre moin » qui signifie l’autre main en patois.
Il se situe à droite à l’entrée du village si vous avez suivi la Sèvre Niortaise depuis Damvix par exemple. Mais si vous arrivez par Niort ou Benet, suivez la direction d’Arçais, et il se situera sur votre gauche avant la sortie du village.


Suivez la Sèvre Niortaise à Coulon

Rejoignez la « rivière » tout au fond du parking, c’est de cet endroit que partira notre balade. En fait, il s’agit de la Sèvre Niortaise, c’est un fleuve qui se jette à la baie de l’Aiguillon-sur-Mer et qui fut recanalisé suite à une demande de Napoléon Bonaparte afin de faciliter le passage des bateaux de marchandises appelés gabarres.

Prenez à gauche, après une centaine de mètres, regardez le nom de la première rue et vous saurez ce que transportaient entre autres, ces gabarres… à la baie de l’Aiguillon où les moules sont toujours cultivées.
Continuez jusqu’à la place de la Coutume, c’est le nom d’un impôt qui était prélevé sur toutes les marchandises qui arrivaient au port. Il était perçu par le seigneur dont la demeure abrite aujourd’hui l’office de tourisme et la Maison du Marais Poitevin.

 

Mise en scène du Marais

Mise en scène du marais
Photo: Maison du Marais Poitevin

 

Longez le quai, sur la façade de la boutique de la Maison du Marais Poitevin, sont sculptées les armoiries de deux familles de seigneurs unissant leurs maisons.
La ruelle qui suit, c’est la rue du Gadrouillet, cela signifie patauger en patois car toutes les ruelles donnant sur la Sèvre furent longtemps de petites voies d’eau afin que tous les villageois puissent accéder au Marais avec leur barque.
Avancez jusqu’à la passerelle, sachez que si vous l’empruntez, de l’autre côté vous n’êtes plus à Coulon ! Elle fut construite en 1879 suite à la noyade d’un jeune garçon tombé de sa barque après avoir fait traverser la couturière qui avait fini sa journée de travail. L’actuelle passerelle en béton, date de 1962.

Continuez encore un peu le long du quai et prenez à gauche, la rue de l’Église. C’était une rue très commerçante avec une épicerie-mercerie, un café, un hôtel-restaurant et une boulangerie (panification), la seule à être toujours là. Pratiquement au bout de la rue, en haut à droite, subsiste une poulie, elle était là pour monter la récolte dans cette sorte de demi-étage appelé fenil.

Traversez la rue, devant vous la porte latérale de l’église avec au-dessus la litre (bande) aux couleurs et armoiries des seigneurs de Coulon. Cette église fut détruite et reconstruite plusieurs fois. En entrant par la porte principale, vous trouverez un petit dépliant mis à votre disposition avec une description de son architecture, ses vitraux et de son histoire.


Des places et rues aux noms très expressifs !

Derrière l’église une autre petite place : ici se tenaient la foire aux bestiaux et le marché au poisson. Aujourd’hui nous avons la bibliothèque Louis Perceau, l’auteur des « Contes de la Pigouille ». Prenez à droite la rue du télégraphe nommée ainsi car il y avait la poste, vous arrivez place de la péchoire. C’est de cette place, autrefois pleine d’eau, que partaient et revenaient les bateaux de pêche. Un moulin se situait également à cet endroit.
Prenez ensuite à gauche, rue du château-bas. Elle doit probablement son nom à un château dont on ne conserve que des traces écrites, puis tournez à droite et poursuivez jusqu’au quai.

Vous êtes de nouveau sur le quai Louis Tardy. Cet ancien maire de Coulon joua un rôle important dans les premières années du Crédit agricole. Sur cette partie la descente vers l’eau est aménagée comme un lavoir. Continuez jusqu’au petit muret séparant la route et la Sèvre. Au pied de ce muret les grosses pierres que vous voyez étaient placées ainsi afin que les roues des chariots n’abîment pas le mur en passant trop près, on les nomme « baille-voie ».
On retrouve également ce genre de pierre, pour les mêmes raisons au coin des rues comme dans la ruelle du Four (en face du muret), parfois les murs étaient biseautés afin que les chariots puissent tourner sans difficulté.
Un peu plus loin à gauche, prenez la petite rue du Four. Au sortir de ce passage, vous êtes place du Four. C’est ici que se trouvait le four à pain du village, mais il fut détruit suite à l’incendie d’un atelier de sabotier le 18 Juin 1801.

 

Place de l'écu

Place de l’Ecu
Photo: Maison du Marais Poitevin

 

Poursuivez sur votre gauche, dans la rue du four, toutes les petites ruelles (souvent privées) que vous voyez de part et d’autre sont aussi appelées « passage à brouette » car entre les maisons les propriétaires laissaient un passage de la largeur d’une brouette à leurs voisins.

Au bout de la rue du four, vous retrouvez l’église. Contournez-la par la droite en traversant les jardins et prenez la rue de l’Autremont (à droite du bureau de tabac) puis quelques mètres après, à gauche, rue des hivers pour arriver Place de l’écu. Les trous dans la façade devant vous forment un pigeonnier, témoignage de la richesse du seigneur qui habitait ces lieux. En prenant la ruelle à droite de la façade, vous revenez place de la Coutume, devant la Maison du marais poitevin. Si vous voulez en connaître davantage sur le marais poitevin, ses coutumes et son histoire, nous vous conseillons vivement de la visiter.

Favoris enregistrés0