Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
À découvrir
Artisanat
Balades
Bons plans
Événements
Idées séjours
Mélusine
Portraits
Recettes

Balade entre vins et eaux au bord de la Vendée

227 vues
De Fontenay-le-Comte à l’Ile d’Elle, le long des rives de la Vendée, offrez vous une promenade bucolique au bord de cette rivière éponyme
Partager surShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Cette balade entre vins et eaux en Vendée est une promenade bucolique le long des rives  de la Vendée : de beaux hameaux et villages abritent de splendides logis et un patrimoine rural à découvrir, avant une arrivée sur des coteaux couverts de vignobles sud-vendéens.

Une réserve naturelle accueille les oiseaux migrateurs que vous pourrez observer entre marais mouillés et marais desséchés. Découvrez le système de by-pass, au Gouffre, près de l’Ile d’Elle, et dégustez enfin les vins des fiefs vendéens.


Pont de départ et de retour : Velluire
Circuit voiture ou vélo

  1. Partez du village de Velluire où, face au cimetière, prenez la direction de Chaix. Arrivée à Chaix, visitez son église et admirez les logis, le Logis de la Seigneurerie derrière l’église, le Logis Le Lugre. Si vous aimez la petite histoire, faites donc un saut jusqu’à la maison de Léontine Girard, une célébrité plus connue sous le nom de Dormeuse de Chaix et laissez-vous conter son histoire…
  2. Revenez  sur vos pas et à mi-chemin, prenez à droite en direction du hameau Massigny. La route vous conduit vers la rivière Vendée ! Voilà donc les eaux ! Une halte et une petite promenade à pied dans le hameau, sur l’ancien chemin de halage permet de voir les anciennes carrières de pierre. Après cette petite halte, rejoignez le barrage que vous franchissez. Attention, vous changez de commune ! Vous êtes alors sur la commune du Poiré-sur-Velluire. barrage-massigny-sud-vendeeAussitôt le barrage franchi, tournez sur la première petite route sur votre gauche, allez tout droit, passez sous le pont de chemin de fer et entrez dans le village.
  3. Alors, prenez le temps de flâner. Pourquoi ne pas commencer par l’église et son retable du XVIIe ?A deux pas de l’église, se cache le joli logis Renaissance de la Boissière.  Propriété privée, le logis se laisse toutefois admirer. Deux belles fontaines vous attendent également, celle de la place de l’Eglise et celle de la place du Marché. Sur la place du marché, ouvrez grand les yeux, soyez curieux, car une enseigne se fait discrète, c’est le blason de l’ancienne Auberge des 3 Chandeliers. Elle nous rappelle qu’ici un grand marché prenait place puisqu’une belle auberge et de bonne renommée accueillait une importante clientèle.enseigne-ancienne-auberge-poire-velluireAh, évoquer l’auberge vous ouvre l’appétit ? De la place, traversez le petit pont pour accéder au chemin qui mène aux Petits Prés. Des tables de pique-nique ombragées vous y attendent. Si vous avez peur de ne pas trouver, demandez tout simplement ce que beaucoup appellent le terrain de camping ! C’est là ! Vous êtes encore au bord de l’eau et c’est toujours la rivière Vendée ! Ayant repris des forces, il vous faut regagner votre voiture et ensuite de la place du marché, prenez la rue du Châtelier Barlot. Elle vous mène au château du Châtelier, reconstruit sur l’emplacement du château féodal qui protégeait le port du Poiré.
  4. Laissez le château sur votre gauche et continuez pour atteindre le lieu-dit l’Anglée et son Communal. Stationnez sur le parking. Découvrez cette réserve naturelle et son observatoire le long du Canal des Hollandais, les Huttes et le Puits du Communal. communal-poire-velluireProlongez votre circuit en longeant le canal sur la route des Huttes, tout droit jusqu’au lieu-dit La Tublerie.
  5. A La Tublerie, rejoignez la D25 en direction de La Taillée.
    Franchissez le pont sur la Vendée, pour vous retrouver au Gué de Velluire. Aussitôt après le pont, prenez à droite et longez ensuite la rivière Vendée jusqu’à l’Ile d’Elle.
  6. Rejoignez la D938Ter par la rue des Faïenciers, remarquable par les maisons mosaïquées. A l’entrée de l’Ile d’Elle, au 18 rue de la Gare, admirez la Villa Optatus, de style 1900 avec une originale frise de carreaux de céramique à fleurs et feuilles de capucines. faiences-villa-optatus-vendeeOptat Gautron donna son nom à la pommade Optatus en 1920, pommade proche de la vaseline ; il trouva également un procédé pour extraire les huiles minérales de l’argile bleue, présente en grande quantité à l’Ile d’Elle, les filtrer et obtenir une huile de vaseline naturelle.
  7. Arrivés à la D938Ter, prenez à droite, direction Marans jusqu’à l’Ecluse du Gouffre, juste à la sortie de l’Ile d’Elle. Un arrêt s’impose pour découvrir aqueduc et écluse. ecluse-du-gouffre-ile-elle-vendeeIci la Vendée se jette dans la Sèvre Niortaise et croise le Canal de Vix qui mène les eaux des marais desséchés vers l’océan. Ce pont aqueduc permet le croisement des eaux sans qu’elles se mélangent. La Vendée passe dessus et le Canal de Vix dessous. Encore les eaux direz-vous ? Et le vin alors ?
  8. Après les eaux, place donc au vin. Sur le chemin du retour par la D938TEr, entre L’ile d’Elle et Velluire, les coteaux de Vix se couvrent de beaux vignobles des Fiefs Vendéens. Dégustation possible et si vous n’y résistez pas, nul doute que ce soit avec modération bien sûr !vignes-vendee
  9. Retour à Velluire pour une visite de l’église, la Cale et le Lavoir. N’oubliez pas la Gare, construction du XIX ème, qui connut un important trafic. Son buffet de la gare, halte incontournable sur la route des vacances, vit passer une belle clientèle ! Alors vous aussi, faites une halte à Velluire. Finissez donc par une balade le long de la Vendée jusqu’à la Hutte du Cul des Mottes ! Le nom amuse, l’explication en est toute simple : dernière ferme tenant son nom de son éloignement du bourg, une motte étant une parcelle de praire ou de jardin dans le Marais Mouillé.

Petit Quizz : le saviez-vous ?

1) Qui était la Dormeuse de Chaix ?

Femme de renommée nationale et même internationale, son surnom vient du fait que pour exercer son art, elle s’étendait sur un oreiller et s’y endormait les yeux ouverts. Son don lui permettait de diagnostiquer des maladies qu’elle guérissait par ordonnance de potions à prendre en pharmacie ! Elle avait également un don de voyance, retrouvait gens, objet et animaux perdus ! Elle a même collaboré avec la police.

2) Qui habita Le Chatelier Barlot et y fabriqua un produit bien français et mondialement connu ?

Auguste Lepetit (Camembert Lepetit) en 1888 transforma le Logis en laiterie -fromagerie et y fabriqua ses premiers fromages. Dorénavant, en dégustant votre camembert, vous penserez au Châtelier Barlot du Poiré sur Velluire !

 

 

 

 

Favoris enregistrés0
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookiesOk, tout accepter