Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
À découvrir
Artisanat
Balades
Bons plans
Événements
Idées séjours
Mélusine
Portraits
Recettes

Fritillaire pintade, trésor du Marais Poitevin

335 vues
fritillaire-pintade-marais-poitevin
Coccigrole, coquelourde ou bonnet d'évêque, voici la fritillaire pintade, fleur annonciatrice du printemps en Marais Poitevin
Partager surShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Savez-vous que dans le marais poitevin, il existe une chasse aux trésors avant celle de Pâques ?

Fritillaire pintade, trésor du Marais Poitevin

Les amoureux de la nature dans le marais l’attendent avec impatience.

Ils guettent les premières tiges qui se dressent vers le ciel dès les beaux jours de mars…

De quoi s’agit-il ?

C’est une petite plante vivace à bulbes de la famille des Liliaceae comme le muguet ou les jonquilles.

Elle tire son drôle de nom du latin fritillus ou Fritillaria car la forme en cloche de ses fleurs fait penser « au petit gobelet ou cornet dans lequel les joueurs secouaient les dés avant de les lancer sur la table ».

Mais pourquoi « pintade « ?

Tout simplement car la robe de ses clochettes inclinées vers le sol ou si vous préférez la couleur tachetée de ses pétales évoque le plumage d’une pintade.  Voilà donc l’explication de son nom plutôt original.pintade-melusine-accueil

Les étamines sont très riches en pollen. De couleur jaune mais non visibles, elles restent à l’abri de l’humidité sous les clochettes. Les bourdons attirés par ce nectar de printemps s’en délectent alors.

Haute de 20 à 30 cm, elle se comporte comme une plante vivace, disparaissant en été pour réapparaître au printemps suivant.

Elle n’a pas de mal à affronter l’hiver car elle résiste à des températures inférieures à -25°C.


Quand et où voir la fritillaire pintade ?

La période de floraison s’étale de la fin du mois de Mars au mois de Mai.

Cette petite plante a besoin d’un milieu très humide pour se développer. Elle est donc particulièrement adaptée pour pousser dans les sous-bois du marais, à l’ombre des frênes têtards.

Toutes les prairies humides, qu’elles soient pâturées, fauchées ou laissées en friche, sont l’habitat le plus intéressant pour accueillir la Fritillaire pintade.

C’est pourquoi, le Poitou-Charentes et les Deux-Sèvres demeurent les lieux privilégiés pour la rencontrer.

Sachez aussi qu’elle porte plusieurs noms ou surnoms, très drôles parfois : coccigrole, coquelourde, bonnet d’évêque, pipelotte, pintadine …marais-poitevin-fritillaires-pintade


Attention, espèce très protégée

Aimant les lieux humides, chaque année elle se fait de plus en plus rare. Pourquoi ?

Les crues des rivières du marais, que l’on appelle ici évailles, se font de plus en plus rares, donc les territoires sont de moins en moins humides. Son territoire réduit chaque année.

Egalement très sensible aux pollutions causées par les produits phytosanitaires,  sa présence est donc révélatrice d’un terrain sain et non pollué.

Classée sur la liste rouge des espèces florales menacées, la fritillaire pintade est donc une espèce protégée et sa cueillette est totalement interdite.

Il est cependant possible de trouver des bulbes chez certains horticulteurs.

Partir à la découverte des fleurs sauvages, en connaitre les bienfaits ou au contraire les dangers, ça vous dit ?

Les Fées des Herbes proposent des balades de 2 h sur les chemins de Vendée. Ces balades se font sur réservation par téléphone au 07 85 85 41 72

Alors lors de vos prochaines balades dès le mois de Mars, affutez vos yeux à la recherche de cette petite merveille et surtout faites attention où vous marchez !champ-fritillaires-pintades-melusine-accueil

Favoris enregistrés0
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookiesOk, tout accepter