Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
À découvrir
Artisanat
Balades
Bons plans
Événements
Idées séjours
Mélusine
Portraits
Recettes

Balade à Maillé, entre marais mouillé et marais desséché

191 vues
port de maillé en marais poitevin
Une balade au fil de l'eau pour découvrir le Marais Poitevin en deux versions, le marais mouillé ou Venise Verte et le marais desséché.
Partager surShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Balade à Maillé, entre deux marais …

Cette balade vous fait passer d’un marais à l’autre ! Qu’il soit marais mouillé ou marais desséché vous êtes toujours dans le Marais Poitevin.

De Maillé village typique, longez les eaux vertes du marais mouillé, à la rencontre des parfums du terroir des fiefs vendéens, et des grandes plaines du marais desséché.

Ici, les cours d’eaux se confondant en labyrinthes touffus et secrets du marais mouillé viennent se perdre aux confins du marais desséché, domptés par un dédale de digues et de portes entrainant l’eau douce en canaux tranquilles vers l’océan.

Cette balade se fait sur une journée, en voiture avec départ et retour à Maillé.

Mais, ne quittez pas Maillé, sans avoir visité l’église Notre Dame de l’Assomption. Cette église du XII ème siècle possède en effet un porche roman remarquable. Y figurent de nombreux acrobates, athlètes, lions…

A deux pas, allez voir également Le Fort Dognon.  Prenez la rue fléchée : Dognon Millé en face de l’église. Le Fort Dognon était anciennement le Donjon d’Agrippa d’Aubigné.Eglise de Maillé en marais poitevin

Flânez également du côté du port ;  cherchez la maison du corps de garde au-delà du pont ! Quittez la Vendée, franchissez le pont, et sur l’autre rive bienvenue en Charente Maritime ! La flânerie du côté du port pourra aussi se faire plus longuement au retour de balade, au soleil couchant sur la Sèvre.

Alors, en voiture pour la balade ! Prenez la D25 direction Damvix.

Idéalement situé au cœur du marais entre Niort et Marans, ce village au début du XIX éme siècle était autonome et très riche.

Il produisait du bois, de l’osier pour les engins de pêche et les maisons. Il produisait également la mojette (haricot blanc du marais), des céréales, du fourrage. On y pratiquait la pêche des poissons mais avant tout des fameuses anguilles. Plus étonnant encore, il s’y pratiquait même la cueillette des pissenlits vendus au marché de Niort.

Les transports se faisaient alors par la Sèvre Niortaise et par les conches encore présentes au bout de chaque venelle.

Faites donc une étape et promenez-vous dans le village.

Remarquez les anciennes maisons bourgeoises en retrait le long du halage, le vaste port et son écluse, les restes du lavoir.

Sortez ensuite de Damvix par le halage en direction des écluses de Bazoin.noeud hydraulique de bazoin vendée

En aval de l’écluse, la grande rigole de La Garette, Le Vieux Béjou et le canal du Mignon viennent fusionner et donner de la puissance à la Sèvre.

A la Croix des Marys prenez en face rive gauche jusqu’au pont des Sablons. Visitez  la réserve naturelle de l’Ile de Charrouin. Avec un peu de chance et de patience vous apercevrez des hérons cendrés, hérons pourpres ou bihoreaux, des cygnes tranquilles….ile de charrouin à vix

Puis prenez à droite la direction de Vix. Visitez les vignobles des fiefs vendéens et pourquoi ne pas en profiter pour s’offrir une petite dégustation ?

Faites votre retour à Maillé par la D25. Sortez du village de Vix par le Pont aux Chèvres, puis Saint Roman et l’aqueduc de Maillé.

Arrêtez-vous quelques instants pour admirer cet ouvrage qui permet de gérer les eaux du marais mouillé et d’évacuer les eaux du marais desséché.

Faire passer un canal sous une rivière : mission impossible ? Et bien non, l’aqueduc dit sur pilotis (à base de pieux en bois), permet aux deux canaux de se croiser sans mélanger leurs eaux et séparent les eaux du marais desséché des eaux du marais mouillé.

Arrivés à la fin de cette balade à Maillé, reprenez votre flânerie du côté du port et profitez du soleil couchant sur la Sèvre et le marais, des instants magiques.


Petit Quizz : le saviez-vous ?

1) Qui était Agrippa d’Aubigné ?

Théodore Agrippa d’Aubigné, (1552-1630) est un écrivain et poète baroque français protestant (son œuvre principale : Les Tragiques). Il fut aussi l’un des écuyers d’Henri IV. Son fils Constant d’Aubigné abjure le protestantisme en 1618 et mène une vie de débauche, dans son château de Maillezais avant de tuer sa première femme, surprise en flagrant délit d’adultère, puis de se remarier pour donner naissance à Françoise d’Aubigné, qui devient la Marquise de Maintenon et la maîtresse puis l’épouse du roi de France Louis XIV.

2) A quoi servaient les frênes têtard sur les berges ?

Le frêne a été planté sur les terrées du marais pour retenir la terre, et fournir du bois de chauffage. On le coupait à hauteur d’homme, en têtard, à 1 mètre du sol.

Favoris enregistrés0
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookiesOk, tout accepter